29/06/2007

Amitié...

L'amitié est trop importante pour être délaissée.

 

mister jack

 

 

 

 

14:30 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

11/05/2007

Encore...

double visage

 

J'ai encore fait un nouveau blog...

Amertume.skynetblogs.be

J'espere qu'il vous plaira et j'attends vos commentaires avec impatience!

Merci d'avance...

 

 

 

18:27 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/04/2007

Le pire

Ce qui est pire que d'echouer, c'est ne jamais avoir essayé...

 

dark

 

17:07 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Catastrophe

L'amour est une catastrophe magnifique: svoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même...
 
couple dans leau

17:04 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/04/2007

Vie et espoir

 
dessin de rose

 
Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir...
 
fille devant mur

20:41 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/04/2007

La nuit de Claude Roy

 
fille sous lune claire

           La nuit


Elle est venue la nuit de plus loin que la nuit

A pas de loup de fougère et de menthe

Voleuse de parfum impure fausse nuit

Fille aux cheuveux d'écumeissus de l'eau dormante


Apres l'aube la nuit tisseuse de chanson

S'endort d'un songe lours d'astres et de méduses

Et les jambes mêlées aux fuseaux des saisons

Vielle sur le repos des etoiles confuses


Sa main laisse glisser les constellations

Le sable fabuleux des mondes solitaires

la poussière de dieu et sa création

La semence de feu qui féconde les terres


Mais elle vient la nuit de plus loin que la nuit

A pas de vent de mer de feu de loup de piège

Bergère sans troupeau glaneuse sans épis

Aveugle aux lèvres d'or qui marche sur la neige


Claude Roy

15:37 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

La courbe de tes yeux de Paul Eluard

 

visage negatif

 

La courbe de tes yeux


La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,

Un rond de dance et de douceur,

Auréole du temps, beaurceau nocturne et sûr,

Et si je ne sais plus ce que j'ai vécu,

C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.


Feuille de jour et mousse de rosée,

Roseaux du vent, sourires parfumés,

Ailes couvrant le monde de lumière,

Bateaux chargés du ciel et de la mer,

Chasseurs de bruits et sources de couleurs


Parfums eclos d'une couvée d'aurores

Qui git toujours sur la paille des astres,

Comme le jours depend de l'innocence

Le monde entier dépend de tes yeux purs

Et tout mon sang coule dans leur regard.


Paul Eluard

 

 

 

 

15:32 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |