21/01/2007

Nush (1932)

Les sentiments apparents
La légèreté d'approche
La chevelure des caresses.

Sans soucis sans soupçons
Tes yeux sont livrés à ce qu'ils voient
Vus par ce qu'ils regardent.

Confiance de cristal
Entre deux miroirs
La nuit tes yeux se perdent
Pour joindre l'éveil au désir.

 

                         Paul Eluard

 

black rose

 

00:16 Écrit par un regard perdu | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

BONJOUR un gros merci pour ton petit mot sur coeurdenfant...ton site est nouveau...???
a tres bientot j espere...
merveilleuse journée a toi...

Écrit par : COEURDENFANT | 21/01/2007

... Tu mets beaucoup de poèmes de Paul Eluard mais il est vrai qu'il était fort pour la poèsie.

Écrit par : un petit ange triste | 21/01/2007

coucou je viens de découvrir ton blog pas mal pour un début je te souhaite bonne continuation pour la suite
nath

Écrit par : hirondelle | 21/01/2007

*** tiens encore un poeme de paul éluard ... Très bon choix ...

merci pour tes passages fréquents ...

Bisous et bonne soirée ...

Écrit par : marie | 21/01/2007

Mes pieds sont séparés de tes pieds ?

Écrit par : Lynn | 23/01/2007

c'est super booooo

Écrit par : Coralie | 31/03/2007

Les commentaires sont fermés.